Flèche de retour liste évènementRetour à la liste des événements
23.03.22

de 18:30 à 22:00

Paris - Privé

DIRIGER DANS LE CHAOS – Intervenir dans le brouillard : l’entreprise peut-elle s’inspirer des méthodes des forces spéciales ?, avec Matthieu D. et Eric C.

L’action des forces spéciales chargées de mener des opérations stratégiques, avec ses dangers et ses zones d’ombre, se déploie nécessairement dans une sorte de brouillard et doit s’affranchir...

Partenaires : l'Institut de l'ENS
Réservé aux membres
Flèche de retour liste évènementRetour à la liste des événements

Évènement privé, pour plus d'information contactez-nous

Séminaire de l’Institut de l’École normale supérieure Neuf séances en soirée entre janvier et avril 2022, rue d’Ulm et rue Gay-Lussac à Paris

Séminaire de l’Institut de l’École normale supérieure Neuf séances en soirée entre janvier et avril 2022, rue d’Ulm et rue Gay-Lussac à Paris

Du 11 septembre à l’actuelle pandémie, une suite quasi continue de séismes fracture le cadre de référence où les entreprises ont eu coutume d’opérer.

Ce séminaire propose à une douzaine de dirigeants d’explorer en petit comité, avec un panel interdisciplinaire de chercheurs et d’experts de haut niveau, les ressorts du moment structurellement instable que  nous traversons. Il mobilisera à cette fin les apports de disciplines allant des sciences cognitives à la philosophie politique, en passant par l’économie, l’anthropologie et la sociologie.

À la montée en flèche du péril climatique, qui invalide brusquement les axiomes de l’économie de marché, aux ruptures nées des révolutions numérique et biotechnologique, aux déséquilibres démographiques  croissants, s’ajoutent de multiples crises sectorielles ou globales : crises financières, sociales, géopolitiques,  démocratiques, de la mondialisation, du multilatéralisme, des valeurs… Cyber menaces. Affirmation des radicalités.  Crise sanitaire.

Le séminaire s’attachera d’abord à cerner ce qui distingue cette masse critique de bouleversements, propre au premier XXI° siècle, des grandes crises du passé. Série de secousses éphémères ? Déstabilisation irréversible de l’ordre préexistant ? À défaut de réponse définitive, les participants en sortiront avec une vision plus complète et plus profonde des lignes de faille qui parcourent leur paysage stratégique et opérationnel. 

Le programme sera consacré pour l’essentiel aux leviers que les dirigeants pourraient actionner pour accroître la résilience de leur organisation, et la leur propre. Comment faire face ? Les leçons de crises précédentes sont-elles une aide ou un handicap pour se préparer aux suivantes ? Comment s’exercer à analyser et agir à bon escient en situation de stress ou d’incertitude radicale ?

Plus largement, à quels signaux dirigeants et mandataires sociaux doivent-ils prêter une attention accrue ? Quelles capacités ou sensibilités nouvelles doivent cultiver celles et ceux qui ont à piloter la trajectoire de leur organisation dans un environnement devenu chaotique, traversé de cygnes gris – ces catastrophes annoncées et pourtant imprévisibles dans leur survenue et leur déroulement ? 

Ce séminaire, organisé par l’Institut de l’ENS conjointement avec le Groupe d’études géopolitiques, éditeur du Grand Continent, comportera neuf séances de travail en soirée, entre le 26 janvier et le 5 avril 2022, rue d’Ulm et rue Gay-Lussac à Paris. 

INTERVENANTS

Matthieu D. a servi 17 ans dans la marine nationale, en tant qu’opérateur commando, chef de groupe puis instructeur de nageurs de combat. Diplômé de l’Institut d’Études Politiques d’Aix, il est cadre dans la fonction publique. Il interviendra conjointement avec Eric C., qui a servi 21 ans dans la marine nationale en tant que chef de mission au sein du commando Hubert et comme nageur de combat. Diplômé d'un mastère spécialisé en management, stratégie et finance de la Kedge Business School et d'un master 2 en droit public, il dirige aujourd’hui une entreprise de sécurité  incendie.

Comité de programme

Daniel Andler – Gilles Gressani – Pierre Cohen-Tanugi

Séance 7 - 23 mars 2022

Intervenir dans le brouillard : l’entreprise peut-elle s’inspirer des méthodes des forces spéciales ? Matthieu D. et Eric C.

L’action des forces spéciales chargées de mener des opérations stratégiques, avec ses dangers et ses zones d’ombre, se déploie nécessairement dans une sorte de brouillard et doit s’affranchir de certaines contraintes du modèle militaire classique. Quels sont les atouts et les limites d’une telle organisation pour gérer l’imprévu, inséparable de ses missions ?  Peut-on, par analogie, « libérer » l'entreprise pour mieux l’adapter à l'incertitude ? L’intervention présentera le modèle propre aux opérations spéciales à l’aide de cas concrets et discutera, avec le concours des participants, la question de  savoir si des transpositions sont possibles dans l’univers de l’entreprise.

DIRIGER DANS LE CHAOS Neuf séances en soirée (18h30 ou 19h – 22h) à l’École normale supérieure, 45 rue d’Ulm ou 62bis rue Gay Lussac, Paris La participation à l’ensemble du cycle est de 8 250 € HT, soit 9 900 € TTC par personne. Elle comprend les  frais d’inscription, de restauration et de documentation. Le nombre de participants est limité à 12. Les règles sanitaires qui seraient encore en vigueur seront strictement observées. Le règlement est à faire parvenir à l’Institut de l'École normale (I-ENS), 45 rue d’Ulm, 75005 Paris. Pour toute information : institut@ens.fr ≈ tél : 01 46 33 67 14 et 07 82 70 83 60

L'Institut de l'École normale supérieure

L’Institut de l’École normale supérieure est une association sans but lucratif (régie par la loi de 1901).

Il propose à des cadres dirigeants des secteurs public et privé de travailler au contact de chercheurs et d’experts de haut niveau, lors de séminaires d’une quinzaine de personnes qui mobilisent un large éventail de disciplines scientifiques et littéraires pour éclairer les phénomènes émergents qui vont transformer le paysage stratégique des  entreprises. 

Les participants à ces formations, qui sont généralement chargés de gérer le présent mais aussi d’imaginer l’avenir de leurs organisations et d’en préparer les évolutions, trouvent également à l’Institut l’occasion de mettre en perspective leur pratique professionnelle et d’élargir le champ de leur réflexion.

Les adhérents de l’association sont des groupes tels que La Caisse des Dépôts, LVMH, L’Oréal, Hermès, MBDA, des banques et compagnies d’assurances comme BNP Paribas Cardif ou Lazard, des cabinets juridiques internationaux comme Cleary, Gottlieb, Steen & Hamilton, des sociétés d’investissement comme Euris.

Ne visant aucunement à enseigner des techniques de management, l’Institut de l’ENS déploie son offre de formation dans les domaines où l’approfondissement de la réflexion et de la culture personnelles des dirigeants ne peut être dissocié du développement de leurs compétences professionnelles.

La conviction de ses animateurs est que l’apport des sciences et des humanités est plus que jamais essentiel pour préparer les décideurs à appréhender la complexité du monde qui vient. 

*

Plus généralement, l’Institut de l’ENS a pour vocation est de tisser des liens entre les entreprises et la recherche universitaire, particulièrement celle qui s’effectue au sein de son École. Le budget de L’Institut est alimenté par les cotisations de ses membres et par le paiement des prestations qu'il fournit. Ne recevant aucune subvention, il est parfaitement indépendant.

Président : Dominique D’Hinnin 

Vice-président : Marc Mézard, Directeur de l’Ecole normale supérieure

Trésorier : Jean Michel Mangeot

Directeur : Pierre Cohen-Tanugi