Géopolitique, Réseau, Énergie, Environnement, Nature

Comité scientifique

Luiza Bialasiewicz, Pierre Charbonnier, Amy Dahan, Patrice Geoffron, François Gemenne, Isabelle Kocher, Cécile Maisonneuve, Stéphanie Monjon, Magali Reghezza, Adam Tooze, Shahin Vallée, Françoise Vimeux

Rédactrice en chef

Ramona Bloj

Directeur de la publications

Gilles Gressani

Géopolitique, Réseau, Énergie, Environnement, Nature

GREEN

GREEN associe la recherche dans les domaines de la géopolitique, des réseaux, de l'énergie, de l'environnement et de la nature. Dirigée par un comité scientifique diversifié, interdisciplinaire et international, la revue couvre un éventail de sujets essentiels à ces domaines. Publié en français et en anglais, le deuxième volume de GREEN porte sur l'écologie de guerre.

S'abonnerarrow
NUMÉRO #3
Hiver 2022

Après la COP27 : géopolitique du Pacte Vert

Après l'invasion de l'Ukraine, l'Europe a besoin d'un nouveau contrat social — le Pacte vert lancé par l'Union pourrait jouer ce rôle. Quelle est sa généalogie, quelles sont ses priorités, comment se transforme-t-il ? Ce nouveau numéro de la GREEN, dirigé par Laurence Tubiana, croise les échelles et les approches et pose une question clef, au lendemain de la COP27 de Charm el-Cheikh : comment construire la transition écologique dans l'asymétrie.

Direction scientifique +-

Laurence Tubiana

Accéder au numéro
NUMÉRO #2
Été 2022

Écologie de guerre : un nouveau paradigme

L'année 2022 marque un repère historique dont l’importance semble difficile à surestimer. La crise climatique bouleverse la structure même des rivalités géopolitiques en faisant planer la menace d’une guerre dont tous les acteurs seraient perdants — ou d’une paix impossible dans un monde perpétuellement instable. Pierre Charbonnier présente le nouveau numéro de la revue GREEN, publiée par le Groupe d'études géopolitiques.

Accéder au numéro
NUMÉRO #1
Sept 2021

La puissance écologique de la Chine : analyses, critiques, perspectives

Parallèlement au retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, la Chine s’est imposée comme un pays moteur dans les arènes multilatérales en matière de climat, en annonçant son objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2060 en septembre 2020 aux Nations unies. Sur la scène politique nationale, la notion de civilisation écologique occupe une place centrale dans le discours du gouvernement en matière de protection de l’environnement et de lutte contre le changement climatique. Pourtant, les énergies fossiles sont encore prépondérantes dans la fourniture d’énergie et d’électricité en Chine, la pollution connaît encore aujourd’hui des niveaux préoccupants et les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter. Aujourd’hui, quelle est la réalité de la transition écologique de la deuxième puissance mondiale ? Que laisse-t-elle présager de son avenir ?

Accéder au numéro
+--
Filter par numéro +--

Filtrer par numéro

Effacer la sélection

Filter par auteur +--

Filtrer par auteur

Effacer la sélection

+--
S'abonner